ORIGINES

Andrew Taylor Still est généralement considéré comme le fondateur de l’ostéopathie aux États-Unis. Né en 1828 dans le Missouri, Still était un médecin de formation, mais il était de plus en plus insatisfait des méthodes médicales conventionnelles de son époque. Après avoir perdu plusieurs membres de sa famille, y compris ses enfants, à cause de maladies pour lesquelles la médecine de l’époque ne pouvait pas offrir de remèdes efficaces, il a commencé à remettre en question les approches médicales traditionnelles.

Still a développé une nouvelle approche de la santé qu’il a appelée ostéopathie. Il croyait que le corps avait une capacité intrinsèque à s’auto-guérir et que la santé dépendait de l’intégrité structurelle du corps. Il a développé des techniques manuelles pour évaluer et traiter les déséquilibres dans le corps, en mettant l’accent sur la manipulation des os, des articulations et des tissus mous pour restaurer l’équilibre et la fonction.

En 1892, Still a fondé la première école d’ostéopathie à Kirksville, dans le Missouri, appelée l’American School of Osteopathy (maintenant l’Université d’ostéopathie A.T. Still). Sa vision de la médecine ostéopathique était holistique, intégrant les aspects physiques, mentaux, émotionnels et spirituels de la santé.

L’ostéopathie a depuis évolué pour devenir une profession médicale reconnue dans de nombreux pays, y compris les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et d’autres pays à travers le monde. Bien que les pratiques et les philosophies puissent varier, Andrew Taylor Still est largement reconnu comme le père fondateur de l’ostéopathie moderne.